Promotions

COLIS 100% DISCRET


Bref historique du sous vetement masculin

D'abord les hommes ont commencé par se mouvoir dans la tenue d'Adam, c'est-à-dire parfaitement nu, puis ils ont cherché à couvrir leur anatomie intime. Quoi de mieux qu'une feuille, ou tout autre accessoire tiré de la nature, ou fabriqué avec ce que leur donnait la Terre. Donc pagnes et autres couvre sexe en bambou, en roseau, et en feuilles séchées ont fait leur apparition. On peut parler alors des premiers sous-vêtements que les hommes ont porté.

Bien entendu, les techniques évoluant, les matières textiles se découvrant, les hommes ont ensuite tissé et confectionné des dessous un peu plus couvrant et confortable, notamment à base de lin, de coton ou de laine, suivant les régions du monde. Pendant longtemps le simple accessoire couvrant n'était autre que la culotte (pantalon) ou braie, donc vêtement long sur les jambes. Le sous-vêtement n'a pas d'existence réelle.

C'est dans le courant du XIXème siècle que les hommes prennent l'habitude de se vêtir d'un sous-vêtement et d'un vêtement pour une question principalement d'hygiène. C'est alors que les premiers caleçons font leur apparition puis les sous vetements homme se raccourcissent vers la coupe boxer et slip, pour arriver aujourd'hui avec une multitude de coupes différentes allant du slip homme au jockstraps, en passant par le string homme et le C-string.

On peut alors dire que la lingerie homme est née et une véritable industrie autour de l'underwear se met en place. Les maisons de couture spécialisées fleurissent et font marcher leur imagination pour des dessous hommes toujours plus funs et colorés.

Les éléments du sous-vêtement homme

La confection d'un sous-vêtement masculin fait appel à un véritable savoir-faire, au même titre que la lingerie féminine. En effet, le slip ou le boxer homme est l'assemblage d'un certain nombre d'éléments indispensables.

Le choix du tissu: les marques de sous-vêtements qu'elles soient européennes comme Es Collection, Addicted, Hom, Diesel ou Olaf Benz, ou étrangères telle que C-In2 ou Xuba portent une attention toute particulière au choix de leur matière première. Différents matériaux leur sont disponibles, le coton (le plus répandu dans les dessous masculin), l'élasthanne utilisé pour couper les modèles et les rendre plus élastiques, le polyamide utilisé particulièrement pour les sous vetements homme sexy et les matières plus techniques tel que le viscose ou le modal.

Le soin apporté à la couture: La couture du sous-vêtement est ce qui lui donne sa forme. Pas de boxer ni de slip sans les coutures qui peuvent prendre plusieurs aspects, soit elles sont réalisées avec un fil de même couleur que le tissu, soit celles-ci sont dans une autre couleur et elles se voient. Celà peut donner un style singulier au modèle underwear. Elles peuvent également être réalisées en surpiqure ou dans d'autres techniques que les couturières connaissent bien.

La ceinture: voici l'élément le plus important du sous-vêtement pour hommes car la ceinture est l'accessoire qui marquera l'empreinte de la maison de lingerie masculine et sera le vecteur de sa communication. La marque Diesel tient sa renommée essentiellement aux boxers à large bande logotypée à son nom. La ceinture est faite pour être vue lorqu'elle est mise au dessus de son pantalon ou son jean selon la mode masculine et les époques. Les marques redoublent d'imagination également pour concevoir des ceintures modernes et originales avec le nom de la marque et quelques autres fantaisies qui attirent l'oeil.


a été ajouté à votre liste de préférés.

Continuer mes achats Mes préféres